L'Aer bouillonne, une guerre se pépare...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le seul, l'unique, le vrai... Adranix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adranix
Maitre Fuildre
avatar

Messages : 13
Age : 28
Localisation : Dans mon monde...

Personnage Orys
Points de RP:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Le seul, l'unique, le vrai... Adranix   Sam 20 Juil 2013 - 11:54





Calintz Adranix



Adra











302 ans et toutes ses dents  Very Happy















Toujours souriant et joyeux, c'est une profonde envie de découvrir qui emplie son âme. Il passe son temps à s'amuser tout en voyageant de ville en ville. Il explore les coins les plus reculés d'Orys afin de trouver des combattants fougueux et surtout puissants afin de les provoquer en duel. Trouver plus fort que lui et risquer sa vie sont devenus son passe-temps favori. Parfois, quand une envie lui prend, il devient une toute autre personne, un fou échappé de l'asile (si toute fois il en existe encore), et d'un sourire narquois accompagné de viles sarcasmes, il taquine toute personne, forte ou non, au style de combat "intéressant" afin de perfectionner son art et affiner sa technique. Il affectionne par dessous tout s'immiscer sur les champs de bataille et évincer tout ce qui traine, peu importe la raison de ce cette boucherie, ce qu'il veut c'est admirer au plus vite la fresque dessinée par les giclées de sang.



Parfois tout en noir, parfois tout en blanc, il se vêtit selon son humeur. Il peut arriver de le voir recouvert de vêtements loufoques aux couleurs toutes aussi décadentes lorsque qu'il décrète que tel jour ce sera carnaval. Ses cheveux mi-longs dont on ne peut, à cause des éclairs qu'il émet, apercevoir la couleur, sont souvent coiffés par de fins piques, parfois également, sont ils en pagaille. Un peu plus bas on retrouve son visage fin et souriant au centre duquel des yeux perçants et curieux veillent.  Un corps ni frêle ni trop musclé se dessine ensuite, un corps parfait pour la vie dans la nature et particulièrement les arbres. Mitten à la main droite, un tigre, symbole de Kaïros, à celle de gauche font partie de ses signes distinctifs. Aussi, des bandages de protection recouvrent les parties les plus exposées en combat, mais peut être cachent ils autre chose... Pour tenter d'en savoir plus, tendez l'oreille et percez le son de ses déplacements. Tel un courant d'air, un pas léger souffle sur les branches et le propulse vers d'autres horizons...



Un crital de liaison jaune, couleur du Fuildre, au centre de deux lames courbées fines et légères, aiguisées comme des lames de rasoirs, un fin filet d'Aer relie les deux extrémités des lames, formant ainsi l'arc Kami, arc du premier Gardian du Fuildre. Les flèches tirées par cet arc sont d'une légèreté sans pareil, elles peuvent ainsi être lancées sur des distances gigantesques. Renforcée par l'Aer, elles peuvent traverser n'importe quelle matière. Seule contrainte, elles sont liées directement à l'Aer de l'archer et consomment une grande quantité d'énergie pour traverser les obstacles. Plus la matière est compacte, plus la quantité d'énergie consommée sera importante. Aussi pour parer à cette consommation, le premier Gardian eut l'idée de briser le cristal du centre en deux, ce qui eut pour effet de séparer l'arc en deux lames distinctes. La consommation d'énergie est moindre, mais l'arme ne peut utiliser toute sa puissance. L'utilisateur peut néanmoins changer de style d'attaques à tout moment, pour cela il lui suffit de remettre en contact les deux parties du cristal.



Un tintement se fit entendre, comme une petite cloche qui claque au loin... ou non, plutôt une goutte d'eau qui vient s'étendre doucement dans une flaque laissée par celles qui ont précéder. Je retrouvai peu à peu mon ouïe, mes autres sens tentèrent eux aussi de se réveiller lorsque j'entendis:

"Enfin, tu reviens parmi nous, c'est pas trop tôt!"

"Qui... Qui est-ce?"
dis-je.

"Mais c'est pas vrai bon sang, on se prend une petite claque par Arcania et on devient amnésique, mais qui m'a foutu ça dans les pattes... pfff"

"Réfléchis un peu boulet, tu es sensé garder mon temple..."

"Attends, ça me dis quelque... Ça revient! C'est ka... ka.... ka..ka... kakahuètes!!"
lâchai je fier de me souvenir...

Immédiatement après:
"C'est KAÏROS CRÉTIN!"

"C'est ça qui est sensé garder le temple, ah bah bravo!"

"Oups, oui désolé"
sortis je d'un ai air un peu bête.

"Que s'est-il passé?"

"Tu es tombé sur un raid d'Arcania, tu t'es fait botter le train *De manière pitoyable en plus*, ils ont détruit Eres!"

"EH! J'entends tes pensées je te rappelle!"

D'un air quelques peu étonné:
"Eres est tombée?"

Tout à coup un flash m'apparut, le champs de bataille, les corps ensanglantés étendus sur le sol, inertes pour la plupart.. Puis cet homme... Ce visage... Ces yeux... Cet homme que je n'ai pu battre.. Il m'a tenu tête jusqu'au bout... Sa puissance était telle... Si grande, si belle, ce fut un tel plaisir de l'affronter! Je dois le retrouver! Il m'a donné son nom... Si seulement je pouvais m'en souvenir... Je veux me battre de nouveau avec lui!
Par réflexe, je mis ma main sur mon front, comme ci cela aller m'aider... *Tiens* remarquai-je, pendant que je m'efforçais de me souvenir, mon corps s'est réveillé! Je peux de nouveau me déplacer. Je sortis de la chambre de soin ou j'avais été placé et m'avançai lentement vers la lueur au centre de la pièce. Ma vue se rétablissant, au fur et à mesure que je mis un pied devant l'autre, je pus distinguer que la lueur était émise par le cristal du temple. Instinctivement je savais ce que je devais faire, alors je le fis.

Je plaçai ma main à plat sur le cristal, et dans un bruit sourd et résonnant, une lumière vive et aveuglante me fit tourner la tête, mes souvenirs m'étaient directement implantés, je pus peu à peu replacer ma tête droite et observer de fins éclairs, apparemment inoffensifs pour moi, remonter de la terre au cristal, puis du cristal à mon corps. Ils entraient par ma main, sortaient quelque peu estompés au poignet et allaient mourir en moi avant d'atteindre mon coude tendu.

À la toute fin du processus, la lumière disparue du coup d'un seul, les claquements cessèrent, les éclairs n'étaient plus, mais je ne voyais plus, mes yeux étaient encore sous le charme de cette lumière blanchâtre. Il me fallu un petit moment avant que mes pupilles ne se dilatent jusqu'à la normale. Celles-ci ayant accompli leur besogne, je me tourna de 90° et commença à observer tout autour de moi, je finis mon tour sur moi même et la redécouverte du temple Fuildre. En reprenant la conversation avec Kaïros, je m'aperçus que non seulement mes souvenirs étaient bien en place et d'une clarté incomparable, mais qu'aussi les évènements ayant eu lieu durant mon sommeil étaient présents. 280 ans d'histoire ont été implanté dans ma mémoire.


Flashback

Le grand maitre Sirfan, déjà dans un âge avancé, avait presque parfait l'éducation et l'entrainement de ses disciples. Les 5 cinq disciples du maitre se nommaient, dans l'ordre du plus prometteur au moins bon, Adranix bon élève mais perturbateur, Zerbin le plus robuste, Irma la plus douce et la plus attentionnée, Elyne le garçon manqué et Alvin le paresseux. Le maitre de plus en plus faible, se sentait partir, il déclara donc l'arrivée proche du jour de passage, où le maitre annoncera qui est le plus digne de lui succéder.

En attendant ce jour, tous se démenèrent pour montrer leur force et leur vaillance au maitre. Malheureusement, Arcania avait d'autres plans. Ses armées lancèrent l'assaut un peu partout, l'île d'Elfen, de nos jours renommée Adræ ne fut pas en reste et Eres fut attaquée. Chaque disciple partit de son coté afin de contrer ces armées menaçantes, partout où les Arcaniens frappaient, un disciple fut envoyé. Eres fut ce jour là, défendue par Adranix.

Les batailles finies tous les disciples sont rentrés au temple sains et saufs, à l'exception d'Adranix. La bataille fut si terrible qu'il du utiliser toute son énergie, la puiser jusqu'à la moindre goutte. L'armée devant intercepter les troupes d'Arcania fut prise dans une embuscade et fut anéantie. Adranix fut seul contre le bataillon qui attaqua Eres. Les soldats ennemies n'étaient plus que de la viande morte étalée sur le sol, certains corps étaient même démembrés. L'odeur du sang emplissait l'air, les gouttelettes s'éjectant des lames lors des chocs restaient en suspension dans l'air formant une brume écarlate. Au loin, on en apercevait qu'un nuage rouge d'où s'échappaient éclairs et fumée sombre. On pouvait sentir deux puissantes forces s'affronter, celles d'Adranix et Zeith, le fils du roi d'Arcania.

Eux seuls sachant ce qui c'est vraiment passé durant cette bataille, nous ne pouvons en dire plus à ce sujet. Les détails connus s'arrêtent au fait qu'Adranix fut ramené inconscient sur le dos de Zeith. Une fois au temple, Adranix fut placé en chambre de soin afin de soigner ses blessures et restaurer son énergie.

Un peu plus tard le maitre mourru, mais tous les disciples n'étant pas présents, la succession ne put se faire. Les disciples décidèrent d'attendre le réveil d'Adranix afin d'élire par un vote le digne successeur de leur maitre. Cependant, le temps d'attente fut long et certains commencèrent à changer d'avis, ils voulaient faire le vote sans le dernier disciple. Irma qui s'y opposa fougueusement réussi à empêcher ceci d'arriver. Alvin sachant ses chances minces, se lassa d'attendre et quitta l'ordre des Gardians, il fut tué sur un champs de bataille peu de temps après, Zerbin tenta de prendre la place du maitre par la force mais trouva Elyne sur son chemin. Il finit par la tuer lors d'un énième affrontement et fut alors banni de l'ordre par Irma. Il partit alors pour le territoire Narolg, on entendit alors plus parler de lui, il disparu sans laisser nulle trace. Irma fut emportée par la maladie quelques années plus tard.

Le temple restera sans protecteur jusqu'au réveil d'Adranix.


Fin du Flashback

Les souvenirs bien que tous présents, sont encore flous, il m'est difficile de me souvenir de tant de choses et de faire le tri correctement. Bien que j'ai de nouveau en mémoire certains événements, je ne sais toujours pas ce qui s'est produit durant cette bataille avec Zeith, tout ce que je peux dire c'est que le combat fut rude et que nous avons parlé longuement durant le combat... Malgré mes efforts, tout ce que je peux revoir c'est son visage, le reste m'est inconnu à l'heure actuelle.

Kaïros, que peux tu me dire à propos de ce Zeith?

Rien de plus que ce qui a été implanté dans ta mémoire!

Ça ne m'aide pas beaucoup...

J'en suis désolé!
d'une voix embêtée.

Le maitre et les autres étants morts, je deviens donc le gardien du temple n'est ce pas?

Tout à fait! Ce que j'ai dit tout à l'heure aurait du te mettre la puce à l'oreille.

Mais je n'ai aucune expérience la dedans! Je ne suis pas prêt!

Je te fais confiance! Je pense même que le maitre allait te désigner, et Irma s'en doutait aussi, voilà pourquoi elle a toujours tenu tête aux autres.

Je suis sûr que t'y arriveras, et une fois prêt, tu trouveras tes disciple à ton tour!

Quelques peu perplexe, je m'avance vers l'entrée secrète au sommet du temple dont étrangement je me souviens parfaitement, peut être est-ce du au fait que seul les gardiens du temples peuvent l'emprunter... A la sortie du temple, j'observe ce nouveau monde, bien qu'il ait un peu changé d'aspect, il reste le même, ces même paysages que j'ai connu lors de mes entrainements, ces même odeurs, le parfum des fleurs dans l'air, la faune se développant, j'aperçois au loin, des animaux gambadants dans l'herbe fraîche et verte, la rosée du matin s'évaporant et laissant place à la chaleur de midi, rien que d'y penser mon estomac crie famine...

L'envie est forte, très forte, mais je n'ai point le temps de m'attarder à manger, je prendrais quelque chose sur la route, puis cela me donnera la chance de gouter à la gastronomie actuelle, j'ai hate de sentir toutes ses saveurs s'étendre sur mes papilles. En attendant, mon objectif est simple, je dois retrouver Zeith, faire le point sur mon passé encore si trouble et en pagaille.

Décidé, je tourne légèrement la tête sur la droite, le yeux en direction du cristal, et d'un sourire, je signe mon au revoir à Kaïros. C'est parti, je m'élance à travers les montagnes, cela me rassure, même après tant d'années en sommeil et mon corps toujours un peu engourdi, j'ai toujours ma vitesse et mon pas léger. Ma première idée consiste à aller à Oresya, là bas, il y aura bien quelqu'un capable de me renseigner sur ce qu'est devenu le fils du roi d'Arcania. Mais un chemin, à l'entré des plaines, je passe devant un arbre majestueux et fier, je me souviens de celui-ci, c'est celui où enfants on avait construit notre cabane pour parler sur le dos du maitre. Cela me fait sourire. La cabane n'est plus, mais les souvenirs qui y sont liés sont nombreux, je m'en souviens parfaitement, c'est plutôt étrange, ces souvenirs si lointains que je croyais oubliés sont de nouveaux si vifs. Je m'arrête au pied de cet arbre, passe ma main sur son écorce, si rude et si douce à la fois, elle a un coté rassurant, les gravures qu'on lui avait apposé sont toujours là elles aussi, d'autres souvenirs refont surface, nos premiers entrainements avec nos armes fraîchement acquises, les tendres baisers que j'ai volé à Irma *oups, ceci devait être classé secret défense*, elle était si jolie et souriante...

Petit moment de nostalgie fini, je me remets en route, cette fois-ci en direction d'Eres, enfin, de ce qu'il en reste, peut être que certains éléments de mon passé y referont surface. Je fini donc ma traversé des plaines, sans difficulté aucune, bizarrement, aucune créature ne m'est apparue, dommage, cela aurait fait un bon entrainement après tant d'années. Je suis donc à l'entré des ruines d'Eres, effectivement, des souvenirs reviennent, mais pas ceux escomptés. Je me remémore les instants à courir dans les rues de cette magnifique ville fleurie de toute part, dans l'air, le parfum des tartes aux pommes de la vieille tante Mælie, une daishi au grand cœur, pas vraiment notre tante, mais elle nous avait pris sous son aile et grondait le maitre quand il nous disputait de trop. Je me souviens également les fois ou nous avions été pris, adolescents à chaparder des sucreries ou des fruits les jours de marché, pas qu'on avait pas les moyens ou que le maitre nous le refuserait, mais juste pour le défi. Les marchands le prenaient un peu avec le sourire, mais le maitre lui, n'était pas du même avis, pour cela pas besoin de mémoire, mes fesses se souviennent à ma place des coups de ceinturon.

Les alentours de cette ville furent les lieux des plus rudes entrainements, et aussi ceux des défaites que m'infligeait Elyne *pas vraiment les meilleurs souvenirs que j'ai d'elle*, c'était une terrible combattante, et sa jalousie envers Irma que j'embrassais ne l'attendrissait pas. Zerbin lui, était plutôt à lécher les bottes du maitre à ce moment là, et Alvin, à s'échapper pour aller faire une sieste dans un arbre. Il était paresseux mais sans doute le plus rapide d'entre nous. Enfin, fini de tergiverser la dessus, même si les souvenirs me revenants sont de plus en plus proches de mes derniers instants, ce ne sont pas ses souvenirs là qui me sont les plus importants en ce moment, mais plutôt ceux de la bataille contre Zeith! Cette fois c'est la bonne, je me remets en marche, bien décidé à retrouver la personne qui a pu me mettre dans ce sale état, et qui pourra, peut être, m'aider à me remémorer toute cette affaire. Dès que cela sera fait, je pourrais enfin me consacrer à ma nouvelle aventure, devenir un Gardian accomplit!




I'll kill Zeith!!!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le seul, l'unique, le vrai... Adranix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sois unique. Sois vrai. Sois toi-même car la vie est trop courte pour que tu sois quelqu'un d'autre.
» La foi comme seul et unique soutien [ouvert]
» Rp avec le travelot de service~? Par le seul, l'unique, le magnifique : Zeyros
» Argonar Dal'Shan, le seul et unique dirigeant de l'Hégémonie butarienne.
» Le seul, l'unique : Calior, le garçon démon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orys :: Salle du savoir :: Bibliothèque des âmes :: Légendes inscrites-
Sauter vers: